God Bless America__*

Quand à Los Angeles les secrets n'ont plus leur place..Cela donne ça.
Accueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hannah, luxury girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Beverly Jennings
*__ Arrête un peu de me prendre la tête, tu me connais je suis relax
avatar

Féminin Nombre de messages : 631
Points contre Fame People :
100 / 100100 / 100

Date d'inscription : 17/02/2008

Carte d'identitée
Secret(s)::
Relations:
Who's Fame People?:

MessageSujet: Hannah, luxury girl   Sam 14 Mar - 13:11

    Après cette nuit épouvantable, je n'ai pas un seul instant envie de m'extirper des draps de la chambre d'hôtel. Il m'a proposé de conserver la chambre et m'a dit que tout était payé d'avance, et les draps en soie, la chaleur d'une chambre de luxe, je ne m'en lasse pas, c'est certainement préférable aux draps miteux de mon appartement, au bordel sans nom que je laisse là-bas chaque jour, oh oui, une nuit dans une chambre du Hilton, je l'aurai volontiers conservé encore et encore. 8h du matin et le téléphone sonne déjà, j'ai beau me dire que c'est l'agence qui me demande des nouvelles mais il est tout de même tôt pour me réveiller de mes rêves de luxe! Quelle bande d'enfoirés! Enragée et forcément très mal réveillée, je regarde finalement mon téléphone et décroche. La voix chaude et masculine qui vient de répondre, emprunte d'un petit rire non contenu en vue de ma voix me signifie qu'il s'agit d'Eric... Ha quel petit con! Mais qu'est ce que je l'adore! Je finis par m'adoucir au téléphone et écoute ce qu'il a à me dire... Visite? 11h? Quoi? Merde... J'avais complètement oublié! Mais quelle idiote! J'essaye de lui dire qu'au final je sais très bien et que je n'avais pas du tout zappé mais vu ma voix, il détecte assez vite le mensonge, il me connait trop bien! Alors soit, je raccroche, prends ma tête entre mes mains et caresse une dernière fois les draps de soie qui sentent encore le stupre mais avant tout l'argent, odeur que j'affectionne plus que tout.

    Soit, il est temps de prendre les choses en main, je descend du lit et apprécie fortement le chauffage au sol avant d'attraper le tailleur Dior offert par l'homme qui m'a délaissé, il sera parfait pour faire de moi la femme la plus surprenante mais distinguée qui soit! Une douche, un brin de retouche maquillage et le tour sera joué! La douche, dans tous les cas, est encore plus appréciable que le reste, j'apprécie chaque jet d'eau contre ma peau, la chaleur de ce liquide contre mon corps et l'eau augmentant peu à peu la luminosité de mes longs cheveux roux... ha ma belle crinière rousse, ce que les hommes peuvent l’aimer, j’ai de quoi en être fière, je l’ai hérité de maman, comme mes jolis yeux verts, j’ai gardé un peu tout de son caractère et bon sang, ce qu’elle me manque… J’ai beau lui en vouloir de son départ, je finis par faire avec mais je me demande de temps à autre si il n’y a pas un coupable dans l’histoire, j’aurai dut voir tout ça, et j’aurai dut comprendre pourquoi on a déménagé aux Etats-Unis, pourquoi on a quitté l’Ecosse, papa m’a toujours dit que c’était simplement pour qu’il ouvre un cabinet de chirurgien plastique là-bas mais j’ai toujours eu du mal à le croire! L'histoire me semble complexe voir même impensable, je sais bien qu'il me ment, et je l'ai sut encore plus le jour du décès de maman, quand il a retrouvé une femme plus vite que la musique et nous a fait déménager. Les hommes sont ainsi, elle me l'avait pourtant assez répété, ils ne font de vous qu'une vague excuse à leur bonheur mais n'ont aucun remord à vous abandonner quand une autre se présente. J'ai du mal à me dire qu'elle n'avait que 8ans de plus que moi à l'époque cette étrange nouvelle femme: 10ans contre 18ans, comment voulait-il donc que je finisse par me sentir à l'aise avec elle? Je crois qu'après tout, il s'en moquait pas mal comme il se fiche pas mal de ma vie actuelle: je suis allée à la fac pour devenir médecin, j'ai réussit absolument tous mes examens et maintenant que j'exerce dans un cabinet renommé comme il l'aurait désiré mais la nuit je ne suis certainement plus la même, ça revient au
    même pour lui, j'ai finis par croire qu'il connaissait mon secret pour m'ignorer à ce point mais en réalité non, cela fait partit de sa nature, il m'ignore toujours autant, rien n'y fait, absolument rien, je me demande pourquoi j'ai eu droit à un père comme lui... Ma mère, elle, elle était simplement parfaite et adorable. Je n'ai jamais adoré quelqu'un comme elle, et je crois qu'Eric a toujours été un bon palliatif à cette famille éclatée et sans queue ni tête, c'était mon soutien et il l'est toujours, il règle la moindre de mes craintes, un sourire ou le son de sa voix m'apaise . J'ai l'impression que chaque goutte d'eau fait couler mes peines petit à petit pour que je finisse enfin dans la réalité qu'est la mienne, je suis adulte maintenant, j'ai 28ans et il serait temps que je me reprenne en main que je réalise que j'ai quelque chose à faire de ma vie et que je ne suis pas seule dans cette entreprise, que quelqu'un me soutiendra jusqu'au bout, qu'Eric me soutiendra, et cet appartement nous le prouvera.

    Et ce quelqu'un va m'engueuler avec un grand plaisir parce que je suis déjà sous cette douche depuis une bonne demi-heure! Oulah, du courage, pas mal de vitesse à prendre, je sors de la douche et je manque encore de tomber, enfin ce ne serait qu'un bleu de plus, au point où j'en suis, je finis pas m'y habituer et me dire que ce n'est pas si grave, mon corps est un genre de toile, alors une jolie couleur bleue quelque part, ça la garnira un petit peu plus! Du moment que ça ne touche pas à mon tatouage, encore un oui mais à chaque fois je craque, ils ont tous une symbolique et puis j'ai l'impression d'oublier et d'expier mon
    passé à chaque fois que l'un d'eux vient s'ajouter sur mon petit corps, c'est ma façon à moi de faire après tout... Et les hommes riches aiment les femmes un peu décalées, étrange, ça doit être une autre raison de mon succés. Enfin ce n'est pas tout, j'ai encore des choses à faire comme me préparer pour la suite, enfiler
    rapidement le tailleur offert qui me va à merveille, du sur mesure, c'est le côté agréable des milliardaires qui sont réguliers, sécher mes cheveux roux et surtout les attacher en chignon pour faire un peu plus sérieuse, un brin de rouge à lèvres rouge et je parais certainement plus chic que la majorité de ces dames, c'est absolument parfait, un maquillage léger pour le reste, si le propriétaire finit par ressentir quelques bouffées de chaleur, ce ne sera que grâce à mon visage parfaitement angélique! Une chaussure à talons aiguilles, la deuxième, ha ce que j'aime ça et mon téléphone qui sonne: Eric! Mince, je dois être vraiment, vraiment en retard! Plus que jamais! Je finis par décrocher et je l'entends déjà me sermonner en me
    demandant où je suis: tentative pour le rassurer "Je sors de chez moi, tu entends la porte non?" En effet j'ai pris mes clefs, mon sac, l'enveloppe de billets sur la table avec une sacré rapidité et un petit manteau et je viens de refermer la porte, pourtant il hurle déjà que je devrais être là-bas, galère galère! Et en prime il ose ajouter qu'il sait que je ne suis pas chez moi... Je finirai par réussir à lui avouer!




    Tant pis, une engueulade de plus ou de moins, ça va finir par lui passer, je le connais bien mon Eric! Il y a ce petit sourire au bord de ses lèvres quand il me voit qui me signifie que sa colère ne sera que passagère et c'est ce que j'apprécie dans ses mimiques que je connais sur le bout des doigts.A une époque, j'aurai certainement opté pour le métro mais en sortant de cet hôtel chic, je saisis le premier taxi en marmonnant le lieu de rencontre, je sens que le moment arrive et le taxi qui a beau essayer de s'intéresser à moi, à ma vie, n'a droit qu'à des réponses évasives: je me concentre sur ce maudit rendez-vous. J'ai bien mes papiers, ma fiche de paye de médecin spécialisé en neurologie, tout est parfait, je me précipite enfin hors du taxi en payant le chauffeur pour finir par arriver avec une bonne quinzaine de minute de retard devant l'immeuble, le 3ème, surtout ne pas se tromper, mais quand même, c'est pas spécialement drôle tout ça! Je monte vite dans l'immeuble, je prends l'ascenseur et je me rends compte que le coin a l'air agréablement habité, des personnes aisées, des jeunes riches, des jeunes... hommes plutôt agréables à l'oeil et qui n'hésitent pas à afficher leur argent, rien de tel, si en plus je peux les faire pâlir un peu devant ma superbe chute de reins, c'est juste bénéfique non? Je me fais d'avance un nom ici par ma cambrure et mon sourire tout en restant inaccessible, réputation que j'assieds d'ailleurs en sortant de ce lieu confiné. Je ne suis pas une garce mais j'aime plaire, je crois que ce n'est pas un mal. J'ai le temps de réajuster mon maquillage avant d'arriver au 4ème. J'entends une voix, reconnaissable parmi tant d'autres par le brin d'agacement, mais de soulagement et surtout d'enthousiasme inexplicable dans une voix si rauque: Eric de l'autre bout hurle un "La voilà enfin, j'espère que c'est elle sinon... Hannah!", je comprends bien qu'il soit stressé mais il y a quand même des limites! Il finit par faire de moi l'horrible retardataire! Je prends le parti d'arriver en souriant et de bredouiller une excuse, pas facile quand on est médecin, un cas important a occupé ma nuit, etc, etc... Je finis enfin par arriver près du propriétaire qui ouvre la porte en lui décochant un sourire innocent , mes excuses ont fait mouche: il ne me considère pas comme la jolie fille mais bien comme une nouvelle mine d'or, la garantie est toute présente.
    Normalement ça marche à tous les coups, j'espère d'ailleurs que ce sera encore le cas cette fois, histoire de nous sortir du pétrin où je nous ai mis! Enfin au moins on a déjà un début d'espoir: il nous laisse visiter l'appartement et franchement, j'en suis déjà éblouie!

    D'accord, il n'y a pour l'instant absolument rien dans cet appartement mais je m'imagine déjà y ajouter ma petite touche "pin-up" qu'Eric partage, le salon et la cuisine sont juste séparés par un bar mais la vue est
    sympathique et je m'y plais déjà! Je prends Eric par la main, qu'il ne reste pas sur le pas de la porte, histoire de commencer la visite et je ne doute pas qu'à la pression que j'exerce sur son bras, l'appartement
    me plait déjà! Les couleurs sont chaleureuses et les deux chambres sont collées en prime avec une seule salle de bain mais ça ne me gène pas, il m'a déjà vue nue quand j'étais gosse, ça ne changera rien à nos
    habitudes! Pourtant j'ai l'impression que cette idée le gêne un peu, enfin qu'importe, on saura s'arranger comme d'habitude, nous sommes des adultes non? Et puis j'ai déjà trouvé ma chambre: celle qui a de belles
    couleurs saumons et qui en prime possède un sorte de stuc qui donne une impression de palais à cette pièce encore vide, j'ai toujours eu envie d'une chambre de "princesse" alors c'est bien le moment rêvé pour ça, l'autre pièce semble aussi plaire à Eric, je crois que nous sommes chanceux! On a trouvé notre petit nid douillet et quand le propriétaire finit par nous demander si nous sommes en couple, je lui réponds tout
    de même que non, tant mieux, ça n'a pas l'air de le gêner, encore une fois, je sens pourtant Eric un peu étrange, enfin, il doit être fatigué aussi le pauvre, il stressait tellement pour la visite de cet appartement! Je discute 5minutes avec lui pour que l'on dise en une voix commune que nous voulons cet appartement, le loyer n'est pas trop élevé pour nos deux salaires et on risque de s'en sortir plutôt pas mal en toute logique, je sens que la vie va être belle ici, enfin on signe le bail, et les cartons suivront au plus vite! J'ai hâte! Il y aura juste un hic: et comment vivre cette cohabitation?


    Citation :
    I. Identitée:
    Nom: Jennings
    Prénom: Hannah Beverly
    Âge: 28ans
    Nationalité: Ecossaise
    Profession: Neurologue.
    Salaire: 2 000 $ / Mois
    Etat Civil: Célibataire

    II. Appartement:
    Appartement: 3ème
    Etage: 4ème
    Prix du Loyer: 2 000$ / Mois (1 000 par locataire)
    Nombre de pièces: 4

    III. Accords:
    Je
    sousigné M. [] Mlle. [X] Mme [] Hannah Beverly Jennings accepte les
    termes et les conditions de ce bail de logement. Jurant par mon honneur
    de le faire, je vous donne donc la preuve de mon honnetetée:
    --

    Les années ont passées et tellement vite que je n'ai pas le même avis sur l'évolution de notre vie d'un jour à l'autre. J'ai cessé mon autre passe-temps, du moins les chambres de luxe ne m'accompagne que très rarement et je me consacre à ma carrière de neurologue, en profitant de mes publications pour offrir à notre appartement une cure de jouvence ou pour profiter du luxe d'un tailleur que je n'aurai pas toujours eu à payer par le passé. La cohabitation n'a pas toujours été facile, j'ai voulu établir une règle stupide stipulant que dans cet appartement il n'y aurait aucune aventure, mais j'ai eu la sensation désagréable que je voulais signifier: pas d'aventure pour toi. Depuis quelques mois les questions me tourmentent, je connais trop Eric pour être attirée par lui mais pourquoi faut-il qu'à chaque fois que j'observe son corps muscler passer devant moi avant qu'il ne rejoigne la police scientifique, je n'ai guère qu'une envie, le plonger sur mon lit? Les hormones certainement, je ne connais plus tellement d'hommes après tout, je suis l'une des maudites allumeuses de l'immeuble, très certainement, c'est ce que je dois me dire un peu pour me rassurer suffisamment.

    Non cette vie me va, mes loisirs sont particuliers mais sont désormais parfaitement enclenchés avec mon travail dans la plus grande discrétion mais comment ne plus m'inquiéter maintenant que ce Fame People a fait son apparition? J'ai beau chercher à sourire, non, j'ai peur pour ma carrière, il pourrait faire couler mon cabinet et ma relation avec Eric, la réputation a son importance mais j'ai étrangement la sensation de connaitre ce personnage. La médecine a d'excellents côtés, et ma passion me permet un brin de sociologie, Fame People, je suis persuadée d'avoir trouvé qui tu es et tant que je ne verrai rien qui se rapproche d'Eric ou moi, je me tairai, le cas échéant, crois moi, je saurai te faire plonger... Oui mon discours est celui d'une femme peureuse mais je n'ai trouvé aucune autre pression. Je ne veux plus être tourmenté, je l'ai toujours été et quand le bonheur se propage, il traine avec lui des indélicatesses qui viennent vous napper à une vitesse folle. Eric, j'aurai aimé que tu me protège mais je nous protégerai plutôt, je ne veux pas connaitre tes secrets, ignore plutôt les miens.


_________________

Souvent, je me fous du reste du monde
Parfois, je me demande quel goût peuvent avoir tes lèvres
Rarement, je me rêve dans tes bras,sereine.

© Chouchou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hannah, luxury girl
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Remake du clip Cosmic Girl
» Pom Pom girl Skaven pour CD+ WIP Nurggle BB
» Sanae = good girl ? Screw that !
» The Beloved Tomboyish girl débarque
» Personal Color ~ The young girl and the little girl of Hakurei

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
God Bless America__* :: » BEGINNING « :: [ Présentation ]-
Sauter vers: